Cérémonie de Citoyenneté

Aujourd'hui eu lieu la 1ère cérémonie de citoyenneté de notre commune.

Nous remercions les jeunes de 18 ans venu chercher leur carte d'électeur à cette occasion.

Guillaume Chaussemy, Maire du Pont-Chrétien-Chabenet, a tenu un discours rappelant les principes de la République , de la démocratie et de notre système politique :

Cérémonie de citoyenneté du 28 Mai 2021

Salle des fêtes du Pont-Chrétien-Chabenet

Mesdames et Messieurs les élus,

Mesdames et Messieurs les futurs électeurs.

Bienvenue à la première cérémonie de citoyenneté de notre commune. Je tiens tout d’abord à excuser le préfet et le secrétaire général de la préfecture, que je dois bien l’avouer, j’ai prévenu beaucoup trop tard pour qu’ils puissent être présents.

Ce moment est important dans la vie des nouveaux citoyens de notre pays, celui où on lui remet sa carte d’électeur.

J’ai proposé d’organiser cette cérémonie de citoyenneté pour avoir tout d’abord l’occasion de rencontrer les jeunes de 18 ans de notre village et leur transmettre un message important, non seulement pour leur vie de citoyen mais aussi pour leur vie tout court : ceux des principes fondamentaux de la République Française.

Les principes fondamentaux de notre République se traduisent par des droits intangibles, à la fois politiques et sociaux, qui ont été reconnus aux citoyens par les différents régimes républicains. L’article 1er de la Constitution s’inscrit dans ce cadre puisqu'il proclame que "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale".

"Une République indivisible" : aucune partie du peuple, ni aucun individu, ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté nationale. Seul le peuple exerce cette souveraineté par la voie de ses représentants (ex : les députés) ou du référendum. L’unité et l’indivisibilité garantissent une application uniforme du droit sur l’ensemble du territoire national.

Le caractère laïque de la République découle à la fois du principe de la liberté de croyance et du principe d’égalité des citoyens devant la loi et implique la séparation des Églises et de l’État. Aucune religion n’a ainsi de statut privilégié au sein de la République et chaque individu se voit garantir la liberté de ses opinions et de sa foi.

Le caractère démocratique de la République implique le respect des libertés fondamentales et la désignation des différents pouvoirs au suffrage universel (ouvert à tous les citoyens majeurs), égal (chaque électeur dispose d’une voix) et secret (chacun vote librement à l’abri de toute pression).

Enfin, le caractère social de la République résulte de l’affirmation du principe d’égalité. Il s’agit de contribuer à la cohésion sociale et de favoriser l’amélioration de la condition des plus démunis.

En venant ce matin, vous prouvez votre envie de vouloir participer, par ce droit républicain qu’est voter, à la vie démocratique de votre pays.

Le vote est droit obtenu de haute lutte.

Il faut rappeler que le « suffrage universel », a bulletin secret, n’existe que depuis 1848, et pas de manière continue, et qu’il n’est autorisé aux femmes que depuis 1944, et non sans mal. Il ne faut jamais oublier que ce droit pourrait disparaître, comme au coup d’Etat de Napoléon 3 en 1851. Comme il est confisqué dans beaucoup de pays encore aujourd’hui.

Alors je ne saurai que vous conseiller de vous intéresser à ce droit de vote afin de l’utiliser à bon escient.

Evidemment, la culture familiale aide beaucoup à s’intéresser au jeu démocratique et au pouvoir qu’il confère aux personnalités qui l’exercent. Mais il me semble important de rappeler votre liberté de conscience. Vous allez bientôt pouvoir étudier les propositions des protagonistes pour les prochaines élections à venir et pouvoir faire votre choix, en votre âme et conscience.

Cette carte d’électeur, et votre inscription sur les listes électorales, en plus de la participation à la journée de défense de citoyenneté et le recensement militaire, vous confère le droit de voter, mais aussi celui d’être éligible et donc de pouvoir exercer la démocratie en s’y investissant.

Je suis très fier de vous remettre, au nom du Conseil Municipal, votre carte d’électeur et de vous avoir expliqué vos nouveaux droits et devoirs attachés à notre devise républicaine sur le fronton de nos mairies : Liberté, Egalité, Fraternité.